top of page

Suicide environnemental

BASTA! BASTA! BASTA!

En ce qui concerne les événements climatiques qui ont dévasté l'État brésilien du Rio Grande do Sul, je pense qu'il convient de rappeler la dévastation environnementale causée par les activités humaines. Selon mon avis, aucun arbre ne devrait être abattu sous quelque prétexte que ce soit, aucune zone de forêt, de savane ou d'autres biomes ne devrait être détruite pour quelque activité économique que ce soit. Je traduis un article que j'ai écrit il y a un peu plus de deux ans afin d'attirer l'attention sur ce que je considère comme l'un des plus grands problèmes de l'humanité. Il est grand temps que nous prenions des mesures vraiment efficaces pour freiner la destruction.

Note de traduction: dans le premier paragraphe du texte, j'énumère un certain nombre d'espèces animales et végétales que l'on trouve au Brésil. J'ai pu traduire certains noms, mais j'ai laissé la plupart des noms en portugais, après l’expression “les noms suivants sont en portugais” parce que je ne pouvais pas les traduire. Suivre l'article.

 

Suicide environnemental

 

Combien de temps un grand arbre vit-il dans la forêt? Combien de temps vit une fourmi, un jaguar, un alligator, colibri, abeille, anaconda, faucon, pivert, hévéa, figuier, piranha, tortue, orchidée, papillon, grenouille, libellule, jasmin, singe, chauve-souris, ...les noms suivants sont en portugais....   capivara, tico-tico, quero-quero, anta, pintassilgo, taturana, buriti, boto cor de rosa, ariranha, garça, pintado, jaboti, pirarucu, mico leão dourado, quaresmeira, joaninha, jatobá, sabiá, mangueira, periquito, samambaia, bagre, pau cedro, aroeira, tambaqui, tucano, nhambu, caititu, coró-coró, harpia, cascavel, embaúba, bromélia, jaguatirica, urubu, tatu-bola, jacu, joão de barro, tuiuiú, puma, ema, lobo guará, piracanjuba, preá, perereca, cutia, macaco prego, antúrio, besouro, macaco aranha de cara branca, dourado, copo de leite, patativa, mariposa, castanheira, coruja, ninfeia azulada, cachorro-vinagre, paineira, tucunaré, jenipapo, babosa, calango, catleia, ipê, maria-sem-vergonha, jaboticabeira, jararaca, bem-te-vi, caramujo, bananeira, piramboia, percevejo, sapo boi, camaleão, cacaueiro, escorpião, arara azul, cobra coral, bicho do pau, peixe-boi, pavãozinho do Pará, sumaúma, bicho-preguiça, cipó, unha de gato, urucu, minhoca, louva-a-deus, gato do mato, grilo, guaraná, arara vermelha, vitória régia, uirapuru, papagaio, andorinha, cigarra, andiroba, tamanduá-bandeira, rolinha-cinzenta, jaú, curimbatá, sanhaço, bico de papagaio, tambaqui, centopeia, poraquê, cigarra, veado, aranha, araponga, ....? J'emprunte une phrase à Chico César et au poète de l’État du Ceará Bráulio Bessa “si les chiffres froids ne nous touchent pas, j'espère que les noms le feront”.

Lorsqu'un de ces arbres gigantesques de la forêt est abattu, combien de vies sont détruites à ce moment-là?

C'est la mort de l'arbre, c'est la mort de nombreux êtres vivants qui l'entourent, qui y vivent ou qui vivent avec lui, et c'est le suicide environnemental de l'espèce humaine. C'est le processus suicidaire des personnes indolentes qui n'aiment ni étudier ni travailler, des personnes qui s'approprient de toutes les vies des autres qui sont à leur portée pour les détruire afin de satisfaire leur gloutonnerie insatiable et de les maintenir à l'aise dans leur vie inutile et dépourvue de sens.

Les forêts ne peuvent pas être une propriété privée. La forêt appartient à tous les êtres vivants qui l'habitent dans un arrangement naturel, développé au cours des innombrables années de notre existence. En fait, elle appartient à tous les êtres vivants de la planète. Tout le monde dépend de son existence. C'est la forêt amazonienne, par exemple, qui garantit les précipitations dans une grande partie de notre pays.

Tous les êtres vivants ont le droit de vivre.

Le droit des hommes, supposés plus intelligents que les autres êtres vivants, devrait assurer la protection et la préservation de l'environnement, ce qui garantirait le droit à la vie de tous les êtres vivants. Après tout, puisque les êtres humains sont si intelligents, cela n'augmenterait-il pas leur responsabilité de chercher inlassablement des moyens de permettre l'évolution et la préservation de la vie pour tous les êtres vivants sur la Terre?

Le comportement de notre espèce montre qu'il n'y a pas d'engagement ou de préoccupation pour l'avenir, c'est un comportement immédiatiste basé sur la loi du plus fort, l'arrogance du plus malin, le mépris des plus faibles ou des moins préparés à affronter les moindres aspects de la vie.

La preuve est évidente. Regardez les machines utilisées pour l'abattage, l'extraction et le transport des arbres abattus. Tracteurs, machines, camions, bateaux, tous ces engins sont de grande taille, ce qui implique des investissements financiers considérables. Où sont les propriétaires de ces entreprises? Sont-ils en pleine forêt, en tongs, en train de faire le sale boulot, ou dans le confort de leurs bureaux et de leurs maisons dans les quartiers sophistiqués des grandes villes? Pendant ce temps, il semble que les nombreuses institutions et autorités publiques qui devraient veiller à la préservation et à la protection de l'environnement ne voient rien venir.

Je transcris l'article 225 de notre Constitution fédérale pour illustrer ce que j'ai écrit sur l'apparente cécité de nos autorités et institutions publiques: “Art. 225: Toute personne a droit à un environnement écologiquement équilibré, qui est un bien d'usage commun et indispensable à une bonne qualité de vie, et les pouvoirs publics et la collectivité ont le devoir de le défendre et de le préserver pour les générations présentes et futures.”

Nous devons mettre un terme à la dévastation. Le droit à la vie de tous les êtres vivants doit être reconnu et garanti. Un moratoire doit être déclaré immédiatement, plus aucun arbre ne doit être abattu sous quelque prétexte que ce soit.

Le processus suicidaire des indolents entraînera la mort de tous les autres êtres vivants, de tous, consciemment ou non, le destin sera le même, puisqu'il n'y aura plus d'environnement sain pour maintenir la vie, du moins telle que nous la connaissons. Est-ce que cela a un sens?

..... basalte, feldspath, granit, ardoise, grès, quartz, marbre, sable, argile, minerai de fer, bauxite, hydrogène, manganèse, aluminium, phosphate, nitrate, soufre, chlorure de sodium, charbon minéral, calcite, mercure, pétrole, aragonite, dolomite, stalactites, stalagmites, carbone, diamant, or, dioxyde de carbone, oxygène, azote, calcaire, ..... voyageant sans vie autour du Soleil......  j'espère que les noms peuvent vous toucher .....

 

São Paulo, 27 de março de 2022.

30 visualizações

Comentarios


bottom of page